L'intérêt des bibliothèques atomiques dans l'EDA

La comparaison entre les bibliothèques atomiques et les bibliothèques à couplage lâche dans les outils d'automatisation de la conception électronique (EDA) ne cesse d'alimenter les débats depuis plusieurs générations. Il ne m'appartient pas de prendre parti pour l'une ou l'autre, mais je veux bien donner mon opinion sur l'intérêt que je trouve à utiliser des bibliothèques atomiques. Mais auparavant, laissez-moi définir les bibliothèques atomiques et à couplage lâche. Les bibliothèques atomiques sont celles qui présentent des symboles et des empreintes déjà liés, et les données connexes, comme la référence, sont associées. Les bibliothèques à couplage lâche sont celles pour lesquelles le symbole et l'empreinte ne sont pas préaffectés, et il n'existe que peu ou pas de données spécifiques sur les composants.

Les bibliothèques atomiques me permettent de réaliser énormément de tâches en amont pendant que je prépare mon schéma. Non seulement je sélectionne un composant entièrement disponible pouvant être placé dans une nomenclature, mais je choisis également l'empreinte à placer sur ma carte. Les bibliothèques entièrement atomiques incluent généralement des données sur le composant lui-même, ou au moins un lien rapide vers les données, ce qui facilite la conception lorsque je recherche des brochages et des spécifications pertinentes sur le composant.

Je me retrouve également à réutiliser certains composants d'une conception à l'autre parce qu'ils sont pratiques. Avec la bibliothèque atomique, c'est encore plus pratique.

Je dois toutefois révéler mon léger parti pris. J'étais l'un des nombreux collaborateurs à avoir participé à la création de la bibliothèque KiCad de Digi-Key. Je vous encourage à l'essayer, vous y trouverez peut-être encore plus d'avantages que vous ne le pensez.

Si ce blog a attiré votre attention, consultez KiCon (à venir, du 26 au 27 avril 2019) où je donnerai un bref exposé sur la création de la bibliothèque KiCad de Digi-Key.

À propos de l'auteur

Image of Reid Landsrud

Reid Landsrud, technicien senior en ingénierie des applications, travaille chez Digi-Key depuis 2007. Il est diplômé en sciences appliquées en technologies électroniques et systèmes automatisés du Northland Community and Technical College. Reid est un fan de KiCad et il est spécialisé dans les microcontrôleurs PIC. Dans son temps libre, il bricole divers projets électroniques et petits travaux mécaniques.

More posts by Reid Landsrud